Vidéo

Malgré les efforts du Brésil pour rassurer, le scandale de la viande avariée a des répercussions 70 video https://img.vidible.tv/prod/2017-03/20/58d0539eba82aa245c8982cb/58d053a3f8c580740f8802c8_o_F_v1.jpg Un barbecue pour rassurer sur la qualité de la viande brésilienne… Le président Michel Temer a convié des diplomates étrangers autour de la table alors que le Brésil, premier exportateur mondial du secteur, fait face à un scandale de viande avariée. Mais ses efforts n’auront pas suffi. La Chine, le Chili et la Corée du Sud ont suspendu leurs importations. Quant à l’Union européenne, elle se veut très prudente. “La Commission est en train de s’assurer que tous les établissements impliqués dans la fraude cessent leurs exportations vers l’Union européenne”, a ainsi déclaré Enrico Brivio, le porte-parole de la Commission pour la sécurité alimentaire. Vendredi, au terme de deux ans d’enquête, la police brésilienne a annoncé avoir démantelé un vaste réseau de viande avariée. Des inspecteurs des services sanitaires recevaient des pots-de-vin de la part d’entreprises pour certifier des denrées avariées sans contrôles. Une vingtaine d‘établissements sont sous le coup d’une enquête et 33 fonctionnaires ont été limogés. Les exportations brésiliennes de viande bovine et de volaille représentent 12 milliards de dollars chaque année. Une manne essentielle pour le pays. Euronews French News World News 2017-03-20 22:11:34
Malgré les efforts du Brésil pour rassurer, le scandale de la viande avariée a des répercussions
Un barbecue pour rassurer sur la qualité de la viande brésilienne… Le président Michel Temer a convié des diplomates étrangers autour de la table alors que le Brésil, premier exportateur mondial du secteur, fait face à un scandale de viande avariée. Mais ses efforts n’auront pas suffi. La Chine, le Chili et la Corée du Sud ont suspendu leurs importations. Quant à l’Union européenne, elle se veut très prudente. “La Commission est en train de s’assurer que tous les établissements impliqués dans la fraude cessent leurs exportations vers l’Union européenne”, a ainsi déclaré Enrico Brivio, le porte-parole de la Commission pour la sécurité alimentaire. Vendredi, au terme de deux ans d’enquête, la police brésilienne a annoncé avoir démantelé un vaste réseau de viande avariée. Des inspecteurs des services sanitaires recevaient des pots-de-vin de la part d’entreprises pour certifier des denrées avariées sans contrôles. Une vingtaine d‘établissements sont sous le coup d’une enquête et 33 fonctionnaires ont été limogés. Les exportations brésiliennes de viande bovine et de volaille représentent 12 milliards de dollars chaque année. Une manne essentielle pour le pays.