Vidéo

Les mannequins grandes tailles s’affichent à New York 73 video https://img.vidible.tv/prod/2017-09/13/59b9a80d92fdde488ffef248/59b9a80dc5ab0e660fc11c9e_o_F_v0.jpg Elles ont réussi à s’imposer sur les podiums les plus select du monde : aujourd’hui, les marques grandes tailles s’affichent sans complexe, comme à la “Fashion Week” de New York. Ici, aucune taille ne descend en dessous de 40 et les modèles les plus larges vont jusqu’à 60. Du jamais-vu sur ces podiums, où la maigreur extrême a longtemps dominé les défilés de mode. Des mannequins grande taille pour incarner la mode de demain… et bientôt, la fin de la maigreur érigée en modèle. Le 6 septembre, les deux géants du luxe, les groupes Kering et LVMH, à la tête de nombreuses marques haut de gamme, ont adopté une charte radicale. La taille minimale, le 32, est désormais interdit, et un certificat médical nécessaire avant d’être autorisé à défiler. Une charte de responsabilité vis-à-vis des mannequins, mais surtout, une manière de mettre fin aux critiques contre les marques de luxe, accusée de promouvoir l’anorexie. Euronews French News World News 2017-09-13 21:47:56
Les mannequins grandes tailles s’affichent à New York
Elles ont réussi à s’imposer sur les podiums les plus select du monde : aujourd’hui, les marques grandes tailles s’affichent sans complexe, comme à la “Fashion Week” de New York. Ici, aucune taille ne descend en dessous de 40 et les modèles les plus larges vont jusqu’à 60. Du jamais-vu sur ces podiums, où la maigreur extrême a longtemps dominé les défilés de mode. Des mannequins grande taille pour incarner la mode de demain… et bientôt, la fin de la maigreur érigée en modèle. Le 6 septembre, les deux géants du luxe, les groupes Kering et LVMH, à la tête de nombreuses marques haut de gamme, ont adopté une charte radicale. La taille minimale, le 32, est désormais interdit, et un certificat médical nécessaire avant d’être autorisé à défiler. Une charte de responsabilité vis-à-vis des mannequins, mais surtout, une manière de mettre fin aux critiques contre les marques de luxe, accusée de promouvoir l’anorexie.