Vidéo

Jérusalem : la colère des Palestiniens 92 video https://img.vidible.tv/prod/2017-12/07/5a28b921c214e35e334ede9e/5a28b9201c41491bd0e93f51_o_F_v0.jpg Il n'aura fallu que quelques heures pour que les premières manifestations éclatent en Cisjordanie. Des centaines de personnes, majoritairement jeunes, sont descendues dans les rues de Ramallah. Ils crient leur colère suite à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël. "Maintenant nous demandons à l'Autorité palestinienne et au président Abbas de suspendre toutes les négociations de paix avec les Israéliens", explique un manifestant. Même scène de colère à Gaza ou des manifestants ont brûle des effigies du président américain. Le Hamas appelle à une grève générale aujourd'hui et des rassemblements devraient avoir lieu de Gaza à Ramallah. A Jérusalem ouest, l'ambiance est forcément plus calme. Pour le gouvernement israélien, le geste de Donald Trump est un signe fort de soutien et un moyen supplémentaire pour mettre la pression sur une communauté internationale qui refuse depuis 1967 de reconnaître la ville comme la capitale de l'état hébreux. Malgré les appels au calme de Donald Trump, la situation est désormais explosive. Huit pays dont la France ont demandé une réunion d'urgence du conseil de sécurité. Le secrétaire général de l'ONU a lui réaffirmé que seule la négociation pourrait résoudre le statut de Jérusalem. Le ministère des Affaires étrangères américain demande quant à lui à ses employés de ne pas se rendre dans la région au minimum jusqu'au 20 décembre. Euronews French News World News 2017-12-07 03:40:08
Jérusalem : la colère des Palestiniens
Il n'aura fallu que quelques heures pour que les premières manifestations éclatent en Cisjordanie. Des centaines de personnes, majoritairement jeunes, sont descendues dans les rues de Ramallah. Ils crient leur colère suite à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem capitale d’Israël. "Maintenant nous demandons à l'Autorité palestinienne et au président Abbas de suspendre toutes les négociations de paix avec les Israéliens", explique un manifestant. Même scène de colère à Gaza ou des manifestants ont brûle des effigies du président américain. Le Hamas appelle à une grève générale aujourd'hui et des rassemblements devraient avoir lieu de Gaza à Ramallah. A Jérusalem ouest, l'ambiance est forcément plus calme. Pour le gouvernement israélien, le geste de Donald Trump est un signe fort de soutien et un moyen supplémentaire pour mettre la pression sur une communauté internationale qui refuse depuis 1967 de reconnaître la ville comme la capitale de l'état hébreux. Malgré les appels au calme de Donald Trump, la situation est désormais explosive. Huit pays dont la France ont demandé une réunion d'urgence du conseil de sécurité. Le secrétaire général de l'ONU a lui réaffirmé que seule la négociation pourrait résoudre le statut de Jérusalem. Le ministère des Affaires étrangères américain demande quant à lui à ses employés de ne pas se rendre dans la région au minimum jusqu'au 20 décembre.