Vidéo

Après la bataille, Alep entame sa lente reconstruction 58 video https://img.vidible.tv/prod/2017-09/13/59b96230955a31014741a19a/59b962301c41496eab21aca7_o_F_v0.jpg Petit à petit, Alep renaît de ses cendres. Près de 9 mois après la reprise de la plus grande ville de Syrie par les forces du régime, la vie revient lentement dans la cité vieille de plusieurs millénaires. Les rues et les immeubles commencent à peine à être reconstruits. Un processus long et fastidieux : la plupart des quartiers à l’est d’Alep, autrefois fief des rebelles, ont été totalement détruits. Dans l’ensemble de la ville, l’électricité est de retour dans les foyers depuis seulement une semaine. Alep, au cœur de la guerre civile syrienne qui divise le pays depuis mars 2011, a été arraché aux mains de l’opposition en décembre dernier. Une victoire possible grâce à l’appui militaire de la Russie et du Hezbollah, au cours d’une longue bataille qui a défiguré la cité, et pour longtemps. Selon Moscou, le reste de la Syrie serait contrôlé à 85% par le gouvernement de Damas. Euronews French News World News 2017-09-13 16:48:10
Après la bataille, Alep entame sa lente reconstruction
Petit à petit, Alep renaît de ses cendres. Près de 9 mois après la reprise de la plus grande ville de Syrie par les forces du régime, la vie revient lentement dans la cité vieille de plusieurs millénaires. Les rues et les immeubles commencent à peine à être reconstruits. Un processus long et fastidieux : la plupart des quartiers à l’est d’Alep, autrefois fief des rebelles, ont été totalement détruits. Dans l’ensemble de la ville, l’électricité est de retour dans les foyers depuis seulement une semaine. Alep, au cœur de la guerre civile syrienne qui divise le pays depuis mars 2011, a été arraché aux mains de l’opposition en décembre dernier. Une victoire possible grâce à l’appui militaire de la Russie et du Hezbollah, au cours d’une longue bataille qui a défiguré la cité, et pour longtemps. Selon Moscou, le reste de la Syrie serait contrôlé à 85% par le gouvernement de Damas.