Vidéo

Affaire Lactalis : le gouvernement demande des comptes 70 video https://img.vidible.tv/prod/2018-01/11/5a57c6d28c08e03c54351d84/5a57c6d1f7766f44a8bff930_o_F_v0.jpg Le porte-parole du groupe Lactalis renouvelle ses excuses aux parents qui ont acheté du lait susceptible d'être contaminé à la salmonelle. Et il assure que l'entreprise travaille en parfaite collaboration avec les services de l'Etat depuis le début de l'affaire. Le mois dernier, le ministre français de l'Economie a signé un arrêté pour demander la suspension de la commercialisation de ces laits infantiles et le rappel de 600 lots, ce qui représente 11.000 tonnes de produits sortis de l'usine de Craon, en Mayenne. Bruno LeMaire : "L'Etat s'est substitué le 9 décembre à une entreprise défaillante dont je rappelle qu'est la seule responsable de la qualité et de la sécurité des produits mis sur le marché. Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés." Bruno LeMaire a aussi brandi la menace de sanctions contre la grande distribution, Carrefour, Système U, Auchan ou le groupe Casino ayant continué à vendre des produits issus des lots rappelés. Selon Santé publique France, 18 nourrissons ont été hospitalisés, sur les 35 atteints de salmonellose après avoir consommé les produits contaminés. Euronews French News World News 2018-01-11 20:13:57
Affaire Lactalis : le gouvernement demande des comptes
Le porte-parole du groupe Lactalis renouvelle ses excuses aux parents qui ont acheté du lait susceptible d'être contaminé à la salmonelle. Et il assure que l'entreprise travaille en parfaite collaboration avec les services de l'Etat depuis le début de l'affaire. Le mois dernier, le ministre français de l'Economie a signé un arrêté pour demander la suspension de la commercialisation de ces laits infantiles et le rappel de 600 lots, ce qui représente 11.000 tonnes de produits sortis de l'usine de Craon, en Mayenne. Bruno LeMaire : "L'Etat s'est substitué le 9 décembre à une entreprise défaillante dont je rappelle qu'est la seule responsable de la qualité et de la sécurité des produits mis sur le marché. Cette affaire est grave, elle a donné lieu à des comportements inacceptables qui devront être sanctionnés." Bruno LeMaire a aussi brandi la menace de sanctions contre la grande distribution, Carrefour, Système U, Auchan ou le groupe Casino ayant continué à vendre des produits issus des lots rappelés. Selon Santé publique France, 18 nourrissons ont été hospitalisés, sur les 35 atteints de salmonellose après avoir consommé les produits contaminés.